Sauver Nature Vivante !

Ces derniers mois, notre situation financière s’est brutalement dégradée dans des proportions telles que sont
engagées la poursuite des actions que nous conduisons et la pérennité de notre équipe salariée.
En effet, alors que nous sommes à la moitié de l’année 2016, notre budget n’est pas encore stabilisé. Le seul
élément dont nous soyons sûr concerne la forte baisse des engagements financiers de certains de noscropped-Oiseau-couleur-libre-light.png
partenaires publics (Région, Département, Communes…).
Notre structure associative de protection de la nature, qui de par son objet statutaire (non commercial), ne
possède pas de ressources propres, investit pour l’intérêt général. Elle sait qu’elle doit maintenant évoluer dans
un climat économique également fortement tendu pour les finances des collectivités publiques, ses soutiens
historiques.
Dans cette situation d’incertitudes, nous sommes donc contraints d’envisager des mesures exceptionnelles. Dans
un premier temps, est mise en place une période de chômage partiel pour tous les salariés durant le mois
d’août, puis une réduction du temps de travail cet automne. En fonction de l’acceptation définitive de nos
propositions de projets par nos financeurs publics, nous pourrions être dans l’obligation d’envisager des
licenciements économiques.
L’évolution de la politique environnementale nous oblige à revoir notre positionnement, notre philosophie
d’association locale de protection de la nature ; que souhaitons-nous rester ou devenir ?
Pour mieux cerner ce nouveau contexte institutionnel et financier, nous souhaitons associer à cette réflexion
tous ceux qui nous ont accordé leur confiance (adhérents, sympathisants, partenaires,…), qui ont apprécié
concourir à cette essentielle machine à produire de la connaissance naturaliste et du dialogue environnemental
sur son territoire depuis plus de 30 ans.
La seule chose dont nous soyons sûre, c’est que ce n’est pas avec la disparition des associations de protection de
la nature que disparaîtra la crise de la biodiversité qui frappe urgemment à notre porte.

Nicolas SOUVIGNET (Directeur)

Les commentaires sont fermés